ENGAGEMENT ASSOCIATIF

Association Porteurs de Vivres – Membre Fondateur & Bénévole

Extrait de l’entretien donné au Courrier de l’Ouest – 4/12/2020

« L’Association Porteurs de Vivres a été créée lors du premier confinement pour répondre aux besoins des habitants du Val d’Égray, à savoir, se fournir facilement en produits alimentaires locaux. C’est pour cette raison que nous avons mis en place une tournée de livraison chaque mercredi depuis le début du mois d’avril dernier. Face au succès rencontré lors des premières semaines d’activité de l’association, nous avons décidé de structurer nos actions, de recruter des bénévoles parmi nos adhérents et de pérenniser nos partenariats avec les producteurs et éleveurs du territoire. Nous étions donc prêts lorsque nous avons appris la nouvelle du reconfinement, nous avons mis en place une organisation « de crise », forte d’une vingtaine de bénévoles qui se répartissent l’ensemble des actions de l’association: la collecte chez les producteurs, la préparation des paniers, la livraison et l’accueil au local de Champdeniers. »

« Le Bureau, présidé par Isabelle Aubian, assisté de Laurent Brechbiehl, Nelly Hay, Julien Dufour, François Marchesseau, Edwige Braisaz, Pierre Breillat et bien d’autres bénévoles, travaille au développement des partenariats locaux, à l’optimisation de l’organisation générale et de la communication autour de nos activités. Les valeurs qui étaient à la source de notre engagement ont fédéré de très belles énergies et de beaux projets sont déjà envisagés ou en cours de lancement. Au mois de novembre nous avons publié une gazette à destination de toutes et tous, Le Petit Re-Porteur, recette du mois, histoire de nos terroirs, réflexions sur nos modes de consommation, livre du mois sont les premières rubriques de ce mensuel. Il est possible de le trouver en version numérique sur notre site internet www.porteursdevivres.fr

Nous envisageons donc l’avenir avec détermination et engagement auprès de nos adhérentes et adhérents, conscients de la nécessité absolue de prendre en main localement nos réseaux d’approvisionnement alimentaires de qualité, afin de garantir aux producteurs des revenus décents, de promouvoir les modes d’agriculture respectueux de l’environnement, et de protéger la biodiversité de nos territoires en soutenant les pratiques bannissant les produits phyto-pharmaceutiques dans notre agriculture et donc dans notre alimentation. En agissant ensemble nous pouvons décider de notre avenir. »